Menu icoMenu232Dark icoCross32Dark

Le retour de Don Divin au Burundi

 

 

Le 7 février arrivait à Clermont, Don Divin venant de Bujumbura, Burundi pour être opéré à Lyon d’une pathologie cardiaque très menaçante pour sa survie.

Il devait repartir le 21 avril.

C’était compter sans la Covid : confinement, fermeture de frontières, annulations de vols, reconfinement. Après quatre programmations de départ annulés, Don Divin a rejoint mercredi dernier son Burundi natal, sa famille, avec quatre enfants pris en charge par d’autres associations françaises qui ont le même objectif que l’Auvergne pour un Enfant, « sauver des enfants atteints de pathologies cardiaques définitivement guéris après l’intervention chirurgicale et trois « convoyeurs » d’Aviation Sans Frontières » ; une association magnifique qui a déjà accompagné plus de 180 enfants pour l’ApuE, qui s’adapte, garde un flegme en toute circonstance et fait preuve d’un professionnalisme et d’une bienveillance remarquables. Chapeau à eux, logisticiens et convoyeurs !

 

 

 

Et Marie-José et Sylvie, les mamans d’accueil! Avec Bruno, son papa d'accueil, elles devaient s’occuper de Don Divin pendant 10 semaines, il est resté plus de 9 mois, au long desquels elles se sont mises à la disposition matérielle, affective, continue de ce petit bonhomme de quatre ans. Elles l’ont accompagné à Lyon, l’ont veillé, soigné, rassuré, chéri, emmené en vacances, inscrit à l’école, protégé du virus, discrètement, généreusement ; Don Divin aura été leur « petit temporaire » pendant 9 mois. Temporaire parce que malgré un départ joyeux, il va leur manquer très fort, à la hauteur de ce qu’ils se seront donnés pendant tout ce temps.

Maintenant Don Divin a rejoint sa famille, son petit frère qu’il a découvert et son école où il va retourner dès lundi. Tout est bien.

Fermer En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies et notre Politique de Confidentialité. En savoir plus